JET COTE BLEUE

Site de JET SKI
 
blogAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bézuquette : ma Karujet à moi !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Lun 24 Mar 2008 - 20:09

A la demande générale, enfin à celle de Nathalie, je vais vous montrer l’autre côté du miroir. Bizarrement Christian et moi avons vécu des choses différentes pendant ce séjour en Guadeloupe ; c’est vrai que comme sur toutes les courses, je l’ai perdu de vue en journées ! Retour donc sur un génial séjour en Guadaloupé !!



Dimanche 24 février

Trajet tranquille en TGV, il ne faut que 3h45 pour rallier la Picardie depuis Avignon ! C’est tout près finalement. Bon j’avoue si Christian ne m’avait pas tenue, je serais descendue à Marne La Vallée faire un coucou à Mickey. Mais bon la Guadeloupe c’est attirant quand même ! Arrivée à 17h, Franck est sur le quai et le soleil aussi. Il fait donc beau dans l’ch’nord ! Direction Famechon le village de Bomba : le paysage change de chez nous, de grands espaces à perte de vue, des bois, des villages charmants… Fin de journée chez Marion et Franck, ultime vérification des bagages, repas et dodo, parce que demain faut se lever à 4h30 !!! Aïe j’aime pas ça !



Lundi 25 février

4h30 comme prévu le réveil. « Vite, vite, vite » le taxi sera là à 5h pour le transfert à l’aéroport. Parce que même si l’avion est à 10h20, il faut y être deux heures avant, il faut une bonne heure pour aller à Paris et Franck nous explique que si on n’a pas passé le périph avant 6h30, « on y est ! » ok ! ok ! Douche, habillage (prévoir tee-shirt léger pour l’arrivée !), café, bouclage des valises et départ dans la nuit froide du nord. Trajet nickel, périph « fingers in the nose » même si je trouve qu’il y a du monde ! Arrivée super tôt à l’aéroport, enregistrement des bagages, on ne fait même pas la queue. Et voila, il est 8h, on a deux heures à patienter. Marion et moi appelons chacune nos enfants pour leur souhaiter une bonne rentrée, et oui pour eux les vacances sont finies. On va prendre un petit déj et on tombe sur un serveur macho ! Marion et moi commandons, Christian arrive et ce type ne s’adresse plus qu’à lui, lui tend la note, ne prend pas le billet que je lui tends mais attend que je le donne à Christian, rend la monnaie à Christian qui me la redonne !!! Par contre le plateau qui c’est qui le porte ?

Direction salle d’embarquement, attente, appel des passagers, contrôle d’identité (c’est ok on passe !!!), enregistrement des cartes d’embarcation et nous voila dans le couloir qui mène à l’avion. Sur le trajet en avion, RAS : attachez vos ceintures, décollage, vol, attention trou d’air, attachez vos ceintures nous traversons une zone de perturbations (Nath c’est pour toi !). Bref un voyage normal avec son repas, très bon, précédé de son apéro, un ti punch pour se mettre dans l’ambiance, son steward charmant qui me donne du Mademoiselle ! Ah c’est gentil ça mais c’est Madame, excuses du dit steward mais vraiment y a pas de mal !

Arrivée à Pointe à Pitre et comme prévu la chaleur nous assaille dès la passerelle. On récupère nos bagages, on trouve le taxi qui nous mène à l’hôtel. Celui-ci est magnifique, on aperçoit la mer turquoise (et oui Céline c’est la couleur dominante ici !), on prend possession de nos chambre, immenses avec une kitchenette et un lit de trois hectares. Pour se toucher va falloir vouloir ! Ca fait quasiment une heure qu’on est là et la plage nous appelle mais nos bagages n’ont toujours pas été amené. Marion et moi descendons à la réception et devenons bagagistes parce que si le personnel est très gentil, il ne va pas super vite ! Enfin c’est les vacances, mais justement on a besoin de nos maillots pour plonger dans cette eau qui murmure « viens, viens… ». Nous y voila : plage de sable blanc, mer turquoise, cocotiers, transat à disposition bref le bonheur. Sauf qu’il fait un peu d’air, que après le choc climatique à la sortie de l’aéroport et le reste, on trouve l’eau un peu fraiche et l’air aussi ! (enfin Marion et moi surtout !)

Retour à la chambre pour se doucher et se changer pour le repas. Premier apéro : pina colada pour Marion, punch aux fruits pour moi, les garçons restent à la bière ! Repas à l’hôtel : le restaurant se compose de salles intérieures et terrasses couvertes réparties autour d’une salle où se trouvent les buffets. Au milieu on a un buffet d’entrées avec salades composées diverses ; autour 4 pôles de cuisine différente, créole, européenne, chinoise et italienne, bien et surtout au niveau des légumes, les gratins et purées d’ignames, patates douces, etc, que nous ne mangeons pas ici. Le décalage horaire se fait sentir et même s’il est tôt, 20h30, 21h, nous regagnons nos chambres. Bonne nuit.



Mardi 26 février

Lever tôt ! En fait ce sera récurrent durant ce séjour et apparemment sous ces latitudes. Le soleil se lève tôt et se couche tôt donc les gens vivent en fonction : tôt le matin et plus rien à partir de 18h/18h30. Donc 7h, 7h30, petit déjeuner là aussi c’est gargantuesque. Sur le buffet central : fruits, yaourts, confitures, jambon, fromage ; sur le buffet de droite : pain blanc, pain complet ou aux céréales, viennoiseries, génoise ; aux pôles cuisines, un pôle crêpes, un pôle œufs au plat/omelette (ces deux pôles étant tenus par des cuisiniers qui font les préparations à la demande), des plats chauds de bacon et œufs brouillés. Le tout vous l’avez deviné à volonté. J’aime autant vous dire que le repas de midi va allègrement sauter !

Franck loue une voiture. Direction la Marina, puis le port de Pointe à Pitre pour récupérer le jet. Bon ça vous connaissez la version côté mecs. Côté nanas ça donne : on fait les courses ! Premiers cadeaux pour les enfants (ah oui pour ceux qui s’en inquiètent on les a appelés tous les jours au téléphone), bouteilles d’eau (parce que 3€ la bouteille d’eau au bar de l’hôtel faut pas pousser ! surtout que nous avons des frigos dans les chambres !), et des bricoles. Ensuite direction l’hôtel et la plage : enfin on va pouvoir se poser. Oui sauf que vers 15h les nuages montent, que les garçons appellent pour qu’on aille les récupérer… Allez zou on repart.

A l’apéro, on retrouve une partie du team Lemoine arrivée aujourd’hui. Marion continue à la pina colada et moi je teste le daïquiri banane







Essai transformé, j’y serai fidèle jusqu’au départ. Souper, dodo. Ah oui la connexion internet merdouille !

_________________
FULL GAZ !!!!!! 2017 encore et toujours sur un 15F

Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
bandana-yam
30°C Le top
30°C Le top
avatar

Age : 44
Ville: : Pays des moustiques...
Votre Mise a l'eau : : La grande motte, JAÏ, tamaris
MACHINE: : ULTRA 250

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Lun 24 Mar 2008 - 20:49

La Karujet version Bézuquette :bravo: j'attend la suite avec impatience.... :clindoeil:
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie
30°C Le top
30°C Le top
avatar

Age : 50
Ville: : PUYRICARD (13)
Votre Mise a l'eau : : Tamaris - Jaï

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Lun 24 Mar 2008 - 23:26

Vite vite vite.... la suite palm
Revenir en haut Aller en bas
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mar 25 Mar 2008 - 14:15

Ce soir la suite de "Bézuquette en Gwada" palm .

mdr

_________________
FULL GAZ !!!!!! 2017 encore et toujours sur un 15F

Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mar 25 Mar 2008 - 21:16

Mercredi 27 février
Pendant le petit déjeuner Marion va louer une seconde voiture. En effet hier après discussion, nous avons décidé d’aller visiter l’île. Les garçons doivent s’occuper du jet et nous ne sommes pas utiles avant la course qui débute vendredi. Nous avons donc deux jours pour découvrir la Guadeloupe. Comme Marion connait un peu le nord de Basse Terre, nous décidons de faire le tour de Grande Terre en longeant autant que possible la côte. En attendant la voiture, dispo à 10h, nous nous installons au bar, enfin aux tables entre le bar et la piscine pour essayer de se connecter. Et là je vois une nana en train de coiffer des filles avec les tresses traditionnelles. J’avais déjà vu des petites filles coiffées de cette façon et m’étais promis de repartir avec. Je m’approche, me renseigne et prend plus ou moins rendez-vous pour la fin d’après midi.
10h, on récupère la voiture. Bon on aurait aimé un cabriolet mais il n’y a qu’une 206, tant pis on branchera moins ! En route vers Saint Anne et ses plages réputées

on tombe sur le marché mais à cette heure impossible de se garer, tant pis on continue vers Saint François et la pointe sud-est de l’île, la pointe des châteaux

C’est magnifique, les couleurs de l’eau sont superbes, du bleu foncé au turquoise très clair, les vagues se fracassent sur les rochers, on aperçoit La Désirade et plus loin Marie-Galante, îles qui font parties de la Guadeloupe. Un vendeur ambulant nous propose des sorbets « fait maison » et c’est vraiment ça ! Dans une cuve en fer qui semble toute rouillée, il a de la glace, qu’il pile et arrose de sirop de ton choix. Les « doudous » comme il nous appelle gentiment refusent l’offre. Entre Saint Anne et Saint François on a fait un crochet par Le Helleux, une anse squattée par les surfeurs

C’est aussi magnifique. Le seul hic ce sont les carcasses de voitures dans la végétation qui borde le parking et la plage. Mais ça, je veux dire les carcasses de voitures, c’est quelque chose qu’on voit partout en Guadeloupe, comme si là où la voiture s’arrête elle reste et se délabre ! Pas beau !!!
Direction le nord. Passage devant la maison Zevallos, aujourd’hui inhabitée et peut-être hantée, qui serait sortie des ateliers Eiffel, comme la tour !

Superbe végétation tout au long du chemin, canne à sucre bien sûr (dans un champ on a vu des travailleurs la couper à la machette !), arbre à pains, arbre des voyageurs, bananiers, etc… Arrivée à Le Moule, église, mer, photo

On continue toujours vers le nord de Grande Terre vers la pointe de la Vigie. Là ce sont des falaises qui bordent la mer, on dirait Etretat, le bleu en plus ! L’à pic est vertigineux, le lagon tout en bas magnifique


Il y a un chemin qui longe tout ça mais le temps passe et nous ne pouvons le suivre. Nous trouvons des morceaux de coquillage nacré. Nous sommes à la pointe nord-est de l’île et il ne nous reste qu’à redescendre vers Pointe à Pitre par le côté ouest en longeant la mangrove. En fait la route passe à l’intérieur des terres et le temps nous manque. Dommage, il faudra revenir !!!
Franck a appelé, il a besoin de trucs pour le jet qu’on ne trouvera pas ce soir mais demain matin. Il nous dit aussi que Cyrille, Lemoine pour les néophytes, propose de louer un bateau le lendemain pour repérer le parcours de la course et ensuite aller sur un ilet. Est-ce que ça nous tente ou on préfère rester sur notre idée de visiter l’autre côté de l’île en voiture ? Alors attend ça demande réflexion : une journée en voiture et voir de superbes paysages ou une journée en bateau et voir de superbes paysages ? Ce sera… le baaaaaaaaaaaaaaaaaateauuuuuuuuuuuuuuuuu. En plus avec un pilote comme Cyrille, qui connait bien la région ça doit le faire.
Petit arrêt à carrefour pour quelques emplettes cadeaux, faut penser aux grands parents qui gardent les enfants pendant qu’on s’éclate ici merci à eux ! (je suis éberluée : ici les cartouches de cigarettes sont en tête de gondole et sont plus ou moins 10 à 13 € moins chères qu’en métropole !!!) Retour à l’hôtel sous la pluie. Ah oui la pluie : alors il a plu quasiment tous les jours. Ca commence par quelques gouttes, c’est tous aux abris, le déluge pendant 5 à 10 minutes puis le soleil revient. Rapide comme truc, mais pas top quand on est dessous et/ou sur la plage !
Après la douche, direction le bar où il y a expo/vente d’artisans locaux et ma coiffeuse. Je me fais coiffer, Marion devait aussi le faire mais la nana doit coiffer d’autres personnes avant. Je pensais qu’on allait manger et qu’elle pourrait le faire après, mais les Lemoine ont dit qu’il y avait la soirée d’ouverture de la Karujet donc on s’en va. Christian a raconté le bordel, j’y reviens pas. On repart très vite à un restaurant avec Cyrille, Nadège, André, Marion, Franck et Christian. Apéro offert par le patron que Cyrille connait bien (d’ailleurs il connait tout le monde là-bas et tout le monde l’accueille à bras ouvert, un peu comme Bézuquet ici !!!) ti punch pour les hommes, planteur pour les femmes. Repas excellent : je prends une assiette de poisson avec noix de saint jacques, et oussous que je découvre être de très grosses crevettes. Tout le monde se régale du plat choisi. Retour à l’hôtel, dodo, demain journée bateau.

Jeudi 28 février
Petit déjeuner tôt, on doit retrouver Cyrille et Nadège à la kaz nautik pour le départ en bateau semi rigide vers 10h. Avant ça Marion et moi devons trouver ce qui manque à Franck pour le jet, à savoir un bout, des fusées et l’autocollant de l’immat, que nous n’avions pas pu avoir hier les magasins étant fermés. On espère trouver le tout rapidement, en plus aujourd’hui c’est la mi-carême et donc férié en Guadeloupe. Certains magasins sont fermés. On trouve quand même ce qu’il faut et on retourne à l’hôtel pour embarquer. Les garçons se sont occupé des sandwichs pour midi.
Sur le bateau tout se passe super, on se fait un peu éclabousser, ça bouge pas mal, l’ambiance est très bonne. Après avoir fait le parcours que les pilotes feront demain, on se dirige vers l’îlet Caret, petit bout de terre au sable blanc. C’est superbe même si le ciel nuageux ne permet pas aux couleurs de vraiment ressortir. Comme c’est jour férié, il y a beaucoup de monde, Nadège nous dit y avoir été seuls avec Cyrille, comme ça doit être romantique et cooooool !! Après le pique-nique et le bain, on reprend la mer vers l’îlet Fajou, une réserve que Cyrille aurait voulu nous faire mieux découvrir mais vu le temps incertain… Le soleil daignant se forcer un peu, Christian et Marion plongent, il remonte une étoile de mer après l’avoir photographiée sous l’eau. Il faut rentrer car la pluie s’annonce et ces messieurs doivent s’inscrire pour la course (ben oui quand même !) et faire passer leur machine au contrôle technique. On échappe à la pluie, juste un petit crachin.
Je reste seule sur la plage, Marion et les garçons allant jusqu’à la plage de Viard pour les contrôles.
Rituel du soir : apéro (toujours au daïquiri banane), dîner au resto de l’hôtel avec Nadège, Cyrille, André, Franco Dettori qui nous a rejoint, et nous quatre.
Dodo, demain la course commence.

Vendredi 29 février
Après le petit déjeuner, les garçons partent de leur côté pour les paddocks, le briefing, bref la course et nous les filles faisons notre vie. Il faut rendre la seconde voiture louée pour deux jours : on remet de l’essence, Marion y passe l’aspirateur. Pendant ce temps j’achète le journal. Il titre sur le duel Rius/Le Macc. Rien sur nos poulains du team Lemoine, grrrrrrrrrrrrr… Retour de la voiture au loueur et des filles à la plage !
On attend de voir passer les jets qui vont en convoi de Viard à Gosier où a lieu l’essentiel de l’étape d’aujourd’hui. Ca y est les voila, ils passent trop loin pour reconnaitre qui que ce soit. Christian nous appelle, il nous attend devant l’hôtel pour aller à la plage de départ à Gosier. Un peu le bronx pour y parvenir et se garer mais après, repas bien organisé, puis départ des courses. Sur la plage je hèle Rémy qui couvre l’évènement, ravie de le revoir. Bon sur la course rien à dire, Christian à fond et sur tous les fronts du team Lemoine, oui oui j’ai bien dit Lemoine ! Moi un peu en retrait, pas utile aux pilotes, juste spectatrice/photographe. Dommage que la plage ne soit pas assez large pour que j’étale ma serviette ! Et puis avec toute cette essence, pas question de fumer et bonjour l’odeur ! Au final, Cyrille gagne, Bomba a fait sa course, André a mal aux cervicales. La plage se vide, les pilotes doivent repartir en jet jusqu’à Viard et leurs assistants les rejoindre en voiture. Sauf que ce sont deux « assistants » qui ramènent les jets : Jean-Paul celui de Cyrille et Christian celui d’André. J’immortalise le moment : Bézuquet sur un jet Lemoine compétition ! Avec Marion, on prend la route pour les retrouver aux paddocks. Evidemment ça bouchonne : Gosier profite de l’animation de la Karujet pour organiser un marché nocturne. D’ailleurs si j’avais su, j’y serais restée et je serais rentrée à pied à l’hôtel qui n’était pas si loin que ça. Parce que là je n’ai pas voulu que Marion perde du temps à me déposer et on a mis je ne sais combien de temps pour aller jusqu’à Viard où on a attendu que les jets soient bichonnés avant de pouvoir revenir à l’hôtel et aller manger sans s’être douché vu l’heure ! Avant de partir du paddock, Marion a ravitaillé en pizzas Jean-Paul et Angelo qui bossaient sur le jet de Cyrille. Bon je sais sur les courses ça se passe comme ça mais si j’avais réfléchi… D’ailleurs au vu de l’étape de demain je demande si ma présence est indispensable. En effet c’est une journée à étapes et pour faire potiche sur la plage et de la route toute la journée, j’aime autant rester à l’hôtel. Chose dite, chose faite, le samedi s’annonce tranquille pour moi.

_________________
FULL GAZ !!!!!! 2017 encore et toujours sur un 15F

Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mar 25 Mar 2008 - 21:16

Samedi 1er mars
Je suis quand même allée déjeuner avec tout le monde à 7h, mais eux partis je me suis recouchée ! Et oui ! Relevée vers 9h je pars à pied vers le centre de Gosier et en fait là où la course a eu lieu hier. Je veux acheter le journal voir ce qu’ils disent sur la Karujet. Et là stupeur je bougonne seule sur le trottoir : la une titre sur Vaitilingon qui a cassé (dommage mais tant pis pour lui !) et dedans quand même on voit Cyrille vainqueur de la manche. Quelques achats plus tard (j’ai trouvé de la vanille et me suis renseignée pour les fleurs), je reviens à l’hôtel. Au détour d’une boutique j’entends à la radio le direct de la course : ils sont en retard !
Me voila ensuite sur la plage, mon transat, mon livre, ma bouteille d’eau, M. Franco Dettori pas loin pour les nouvelles de la course, vous avez dit le … paradis oui ! Sauf que vers 14h coup de téléphone de Christian suivi d’un texto de Marion : Franck s’est fait mal, ils vont aux urgences. 2h plus tard toujours pas de nouvelle, le portable de Marion ne répond pas. 4h plus tard enfin : rien n’est cassé, luxation au niveau du sternum, fin de la course.
On se retrouve tous à l’hôtel en début de soirée, apéro, repas, dodo. Si Franck ne court plus, Cyrille est en tête et André qui a fait l’impasse aujourd’hui, remonte sur la machine demain.

Dimanche 2 mars
Christian part plus tôt que nous avec Jean-Paul et le reste du team Lemoine, Marion, Franck et moi déjeunons plus tranquillement et partons pour la plage de Viard. On arrive pendant le briefing pilote. Je fais des photos, je suis la course, on se promène dans le village monté pour les animations. Rien de terrible à voir et encore moins à ramener. Le stand Karujet est nul, même pas un tee-shirt homme normal (le seul qui existe a des paillettes, pas vraiment le style de Bézuquet !), faut croire qu’on aurait du acheter les tee-shirts en 2007 à Oléron, là ils étaient sympas ! Le repas de midi est raté : trop de monde, mauvaise organisation, les pros qui finissent leur manche alors que les amateurs et leur assistance ont mangé… Bref on va chercher des pizzas (et devinez quoi le pizzaiolo est un ancien pompier de… Paris ! Mais il ne te connait pas cher président, tu penses bien que ton vice a posé la question !).
Bon les manches de l’après midi ont lieu et victoire finale de Cyrille. Tout le monde est très heureux dans le team. Les journalistes se précipitent sur lui comme des mouches sur du miel

Ce soir on va faire la fête ! Le podium est mis en place très rapidement. Les discours sont un peu longs comme d’hab. M. Ravenna incite au vote ! ca doit paraître encore plus long aux pilotes sur leur marche ! Après les pros viennent les amateurs et notre ami Fred Bouny sur la seconde marche que nous acclamons comme il se doit. Le paddock se vide, les jets restent encore en parcs fermé jusqu’à demain.
Et nous retournons à l’hôtel, douche et habillage class pour soirée de fête et de victoire, c'est-à-dire pour les hommes chemise du team Lemoine, même pour Bézuquet mais oui, mais oui !
Au bar de la Créole Beach, c’est champagne offert par Jean-Paul (et Bomba), qui est arrivé avec Angelo et la coupe du monde que nous avons ovationné. A chaque nouvel arrivant, amis, journalistes, pilotes d’autre team, la coupe de champagne est offerte. Et voila le champion du monde, ovationné lui aussi. Photos, discussions, on refait le match, enfin la course, Franco mange des cacahouètes…
Direction un resto à la Marina, célèbre pour ses brochettes gigantesques, le zoo rock café. Là aussi le patron offre le champagne au vainqueur de la Karujet. Le repas est excellent : ces brochettes sur des tiges d’au moins 50 à 60 cm sont vraiment énormes et délicieuses. Merci Jean-Paul. Le resto jouxte un pub discothèque où nous buvons un dernier verre. Retour à l’hôtel, il est 1h30. Bonne nuit.

Lundi 3 mars
Temps pourri. Après le petit déjeuner, Marion, Franck et Christian vont à Viard pour recaisser les jets. Je compte profiter de la plage toute la journée sauf que le ciel est tout gris et les averses virulentes. Et m. pour la plage. Au moins s’il fait mauvais demain on aura moins de regret pour le départ.
Je vais acheter le journal à une station et je rebougonne seule sur mon trottoir : pas de une pour Cyrille et quand je regarde les pages intérieures je ne vois même pas de photo !!! Je peste contre ces journalistes qui ne valent rien ! Mais si il suffit de revenir sur la page précédente ! pas blonde pourtant !
Enfin le ciel se dégage et je vais pouvoir aller sur la plage.
Retour des trois autres : le jet est en caisse. Si Marion et Franck veulent rester à l’hôtel et profiter de la piscine, Christian et moi allons promener. En route pour Cora et les derniers achats de rhum ! Le téléphone sonne (au hasard !) et c’est Rémy qui nous invite à passer les voir si Christian est disponible. On se dirige donc vers Saint François où on retrouve Rémy et Cécile super bien installés dans un rez-de-chaussée de maison neuve, avec jardin, à la campagne, pas un bruit autour et de magnifiques paysages à portée de regard. Bon ils n’ont encore rien vu de la Guadeloupe, en un jour j’en ai visité plus qu’eux en un mois, mais maintenant qu’ils sont installés, ils vont s’y mettre. Bonne route à vous et j’espère à l’année prochaine pour voir vos plantations grandies ainsi que la couvée de poussins devenus poulets (si vous ne les mangez pas tous avant !).
Retour un peu tard à l’hôtel, c’est toujours dur de se séparer des amis. Passage rapide à l’apéro et on va manger au même endroit qu’hier soir : brochettes géantes avec pratiquement les mêmes personnes, Jean-Paul, Nadège, Cyrille, Angelo, André, Franco, Marion, Franck, Christian et moi. Christian se laisse tenter par un tartare que le serveur lui accommode à son goût devant lui, les autres testent des brochettes différentes de la veille. Merci Franck. Ce soir tout le monde est fatigué, pas de verre à la boîte d’à côté. Retour à l’hôtel et dodo, demain c’est le retour.

Mardi 4 mars
Il fait un temps splendide, j’enrage ! Après le petit déjeuner, Christian et moi profitons des dernières heures de location de la voiture pour aller jusqu’à Cora acheter le rhum. Sur le retour, on nettoie la voiture pour la rendre nickel au loueur. Dans la chambre, je fais les bagages, prenant soin de caler les bouteilles. Marion et Franck sont à la plage où on les rejoint. Enfin les filles sont sur le sable mais les garçons ont pris l’ordi et miracle la connexion internet fonctionne, le dernier jour bien sûr ! La matinée passe à toute vitesse et après un dernier plongeon dans la mer et dans la piscine, on se change et on libère les chambres.
On retrouve le team Lemoine pour un dernier repas au restau le Zawal, annexe à l’hôtel, les pieds dans l’eau. C’est là qu’on peut manger des langoustes mais on s’y est pris trop tard pour réserver !!! Je vous explique pas comme le jean colle aux jambes. 14h15, le taxi qui doit nous transférer à l’aéroport est en retard mais comme l’horaire a été prévu large, pas de panique. A l’aéroport, l’enregistrement des bagages se déroule aussi bien qu’à l’aller, ouf il n’y a pas d’excédent de poids ! Je fais quelques achats dans une boutique de souvenirs, Marion se prend des fleurs exotiques, qui sont empaquetées pour passer en soute et les garçons papotent avec Nicolas Rius. Photo souvenir : mais qui est ce type blond à côté de Bézuquet ?
Embarquement, installation dans l’avion, Christian nous fait un mini strip pour enfiler ses bas de contention, vaut mieux ça qu’une embolie pulmonaire hein chéri !

Le repas nous est servi, encore très bon, encore accompagné de son ti punch en apéro. La boucle est bouclée : un ti punch dans l’avion de l’aller pour se mettre dans l’ambiance, un ti punch dans celui du retour pour ne pas redescendre trop vite. J’ai trouvé le retour rapide, pourtant je n’ai pas dormi, j’ai regardé les films proposés (Bee l’abeille et un polar avec Pierce Brosnan), j’ai lu. Un petit déjeuner nous est servi avant l’atterrissage. On récupère nos bagages qui sont quasiment les derniers à sortir. Il est 7h du mat, on est à Paris, il fait 0 degré ! Dans le taxi qui nous ramène à Famechon, tout le monde s’endort. On passe la journée chez Marion et Franck : on décharge les photos, on se connecte aux forums, on fait la sieste. A 17h Franck nous amène à la gare TGV ; le train a un peu de retard, le temps de se dire au revoir et surtout MERCI. Dans le train, si je dors, Christian ne voit pas passer le temps : entre paris et Lyon il est au téléphone ! Pourquoi vous souriez et n’êtes pas étonnés ? Arrivée à Avignon : le mistral souffle à 100km/h il fait vraiment trop froid.
Je suis heureuse de retrouver ma maison et les enfants qui dorment mais qu’on embrasse quand même.
Voila, c’était vraiment un super voyage et je remercie beaucoup, beaucoup, Marion et Franck pour ce séjour. J’espère pouvoir y retourner car il y a tout un côté que je n’ai pas vu du tout et plein de trucs à faire que je n’ai pas fait. Et j’aimerai aussi que Christian découvre le côté de l’île qu’on a fait avec Marion. Donc si on repart l’an prochain il faudra se caler 2 jours « tourisme pur » sans jet ski !
La Karujet 2008 est morte, vive la Karujet 2009.

_________________
FULL GAZ !!!!!! 2017 encore et toujours sur un 15F

Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
jeanseb
30°C Le top
30°C Le top
avatar

Age : 43
Ville: : martigues
Votre Mise a l'eau : : tamaris
MACHINE: : sea doo rxt x

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mar 25 Mar 2008 - 22:39

:clindoeil: tres sympa la version fille de la karujet
Revenir en haut Aller en bas
bandana-yam
30°C Le top
30°C Le top
avatar

Age : 44
Ville: : Pays des moustiques...
Votre Mise a l'eau : : La grande motte, JAÏ, tamaris
MACHINE: : ULTRA 250

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mer 26 Mar 2008 - 21:36

palm 20mn de lecture :merci: Bézuquette palm pour nous avoir fait partager ces quelques jours de Paradis :amour: palm
Je redescends sur terre....c'est pas le tout mais j'ai du repassage qui m'attend edvil :frappa:
Revenir en haut Aller en bas
exojet34
15°C Fraîche !
15°C Fraîche !
avatar

Age : 49
Ville: : saint clement de riviere
Votre Mise a l'eau : : carnon ou frontignan
MACHINE: : bientot RXTX j espere

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mer 26 Mar 2008 - 21:43

affraid affraid c est quoi repassage :connerie: lol!
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie
30°C Le top
30°C Le top
avatar

Age : 50
Ville: : PUYRICARD (13)
Votre Mise a l'eau : : Tamaris - Jaï

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mer 26 Mar 2008 - 21:52

Je savais que la version Bezuquette ne serait pas in-interessante palm
:merci: Steph

Donc l'année prochaine, si ça reste sur la guadeloupe, ce sera minimum 10 jours pour en profiter à maximum cool
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie
30°C Le top
30°C Le top
avatar

Age : 50
Ville: : PUYRICARD (13)
Votre Mise a l'eau : : Tamaris - Jaï

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mer 26 Mar 2008 - 21:54

exojet34 a écrit:
affraid affraid c est quoi repassage :connerie: lol!

C'est le truc qui évite qui tu sois habillé en chiffon-torchon :blabla: :blabla:
Revenir en haut Aller en bas
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mer 26 Mar 2008 - 21:58

Ca veut dire quoi ? que le mien n'etait pas interessant ? :connerie:

_________________
FULL GAZ !!!!!! 2017 encore et toujours sur un 15F

Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
Nathalie
30°C Le top
30°C Le top
avatar

Age : 50
Ville: : PUYRICARD (13)
Votre Mise a l'eau : : Tamaris - Jaï

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mer 26 Mar 2008 - 22:02

Bezuquet13 a écrit:
Ca veut dire quoi ? que le mien n'etait pas interessant ? :connerie:

Jaloux.... :blabla: :blabla:

J'ai déjà commenté le tien.... Donc les 2 truffes (la 2ème se reconnaitra :brice: ) cessez de pourrir ce post :arme:
Revenir en haut Aller en bas
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mer 26 Mar 2008 - 22:04

Allez Stéphane viens on s'en va :calimero: il y en a que pour les nanas ici

_________________
FULL GAZ !!!!!! 2017 encore et toujours sur un 15F

Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
exojet34
15°C Fraîche !
15°C Fraîche !
avatar

Age : 49
Ville: : saint clement de riviere
Votre Mise a l'eau : : carnon ou frontignan
MACHINE: : bientot RXTX j espere

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mer 26 Mar 2008 - 22:05

pale oui je me casse j ai un match a voir lol!
Revenir en haut Aller en bas
exojet34
15°C Fraîche !
15°C Fraîche !
avatar

Age : 49
Ville: : saint clement de riviere
Votre Mise a l'eau : : carnon ou frontignan
MACHINE: : bientot RXTX j espere

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mer 26 Mar 2008 - 22:08

cheers et puis non je vais aller mon RXTX au garage :brice: :joie:
Revenir en haut Aller en bas
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mer 26 Mar 2008 - 22:10

mdr :zcon:

_________________
FULL GAZ !!!!!! 2017 encore et toujours sur un 15F

Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
Nathalie
30°C Le top
30°C Le top
avatar

Age : 50
Ville: : PUYRICARD (13)
Votre Mise a l'eau : : Tamaris - Jaï

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mer 26 Mar 2008 - 22:10

exojet34 a écrit:
pale oui je me casse j ai un match a voir lol!

Quel macho celui la.... tu disais pas ça quand tu as suivi la dernière manche à la radio avec 2 nanas moqueur
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie
30°C Le top
30°C Le top
avatar

Age : 50
Ville: : PUYRICARD (13)
Votre Mise a l'eau : : Tamaris - Jaï

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mer 26 Mar 2008 - 22:11

exojet34 a écrit:
cheers et puis non je vais aller mon RXTX au garage :brice: :joie:

Quel coup bas :calimero: .... Tu perds rien pour attendre gaffe gaffe
Revenir en haut Aller en bas
exojet34
15°C Fraîche !
15°C Fraîche !
avatar

Age : 49
Ville: : saint clement de riviere
Votre Mise a l'eau : : carnon ou frontignan
MACHINE: : bientot RXTX j espere

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mer 26 Mar 2008 - 22:14

:connerie: :frappa: bien
Revenir en haut Aller en bas
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   Mer 26 Mar 2008 - 22:16

Nathalie a écrit:
Quel macho celui la.... tu disais pas ça quand tu as suivi la dernière manche à la radio avec 2 nanas moqueur

Ah oui monsieur écoute la course à la radio en bonne compagnie :sais:

_________________
FULL GAZ !!!!!! 2017 encore et toujours sur un 15F

Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bézuquette : ma Karujet à moi !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bézuquette : ma Karujet à moi !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bézuquette : ma Karujet à moi !
» Karujet 2009
» Karujet 2008
» Karujet 2010
» La Karujet vue par Bézuquet -récit complet-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JET COTE BLEUE :: GENERAL :: COMPETITIONS-
Sauter vers: