JET COTE BLEUE

Site de JET SKI
 
blogAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Karujet vue par Bézuquet -récit complet-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: La Karujet vue par Bézuquet -récit complet-   Sam 22 Mar 2008 - 6:32

Je vais essayer de vous racontez ma Karujet, comment j'ai vécu ce séjour en Guadeloupe sur une des plus belle course de Jet ski. Encore Merci à Franck (Bomba) et Marion.

Les 2 premiers jours : du départ de Tarascon en TGV jusqu'à l'arrivée à Point à Pitre en avion.


Dimanche 24 mars



Je me réveille de bonne heure comme tous les matins, connexion Internet et discussion avec des copains Martiniquais sur MSN. Ils me disent qu'ils seront présents à la Karujet et c'est marrant de se dire à demain. On boucle les valises avec Stéphanie en vérifiant de ne pas oublier les appareils photos, la crème solaire, les maillots. Le départ approche et l'excitation est à son comble. La voiture arrive pour nous emmener à la gare, 13h42 le TGV part à l'heure. Dans le train je relis pour la énième fois les magazines de jets et surtout le dernier fun jet qui parle de la course Karujet ainsi qu'un reportage sur les randos en Gwada et on aperçoit notre futur hôtel, le rêve commence déjà.

Arrivé à la gare haute Picardie et Bienvenue chez les cht'i, surprise il ne pleut pas et il fait même beau temps. 1/2 heure après on arrive chez Bomba (Franck). Marion et les 3 enfants nous attendent, petite despé et repas avant d'aller se coucher, demain réveil à 4H30 !





Lundi 25 mars

Le réveil sonne à 4h30 mais je suis réveillé depuis une demi-heure, douche petit café et départ vers Orly sud. Ca roule déjà pas mal sur Paris et on a bien fait de partir de bonne heure. Arrivée à l'aéroport, enregistrement des bagages et café croissant en attendant l'heure pour embarquer. Dans l'aéroport on croise JB Botti et Pascal Barriac ; Franck annonce au petit Corse qu'il va le battre, ça commence ! 10h15 décollage direction Pointe à Pitre dans 8h, mais avec le décalage horaire l'atterrissage est prévu vers 13h15 heure locale. On attaque le ti punch dans l'avion ainsi qu'un bon petit rouge pour le repas, les films font passer le temps et Franck sort même le portable et on se re visionne le film de la karujet 2007. Arrivée et dès la sortie de l'avion première réaction, qu'il fait chaud, c'est l'été. Une voiture nous transfère jusqu'à l’hôtel, on découvre la Gwada et ses particularités routières c'est des inconscients en voiture ! Arrivée à la réception de l'hôtel on récupère nos chambres, elles sont très grandes et le lit est immense, je ne vais pas retrouver ma Bézuquette dans ce lit ! La chambre dispose d'une salle de bain et d'une kitchenette avec frigo, plaque électrique, four micro onde. Marion et Stéphanie ont du se transformer en bagagiste car une heure après notre arrivée les bagages n’étaient toujours pas montés dans les chambres !!!! Dc les filles ont pris les choses en mains ou plutôt le chariot et ont montés les bagages ! On met les maillots et direction la plage de sable blanc et l'eau turquoise sans oublier les cocotiers, oui le paradis sur terre existe ! Douche, petit apéro au bar du Créole Beach lieu qui va souvent revenir car le soir le débriefing de la journée aura toujours lieu ici. Repas et dodo, la journée a été rallongée de 5h avec le décalage horaire.















































Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: Re: La Karujet vue par Bézuquet -récit complet-   Sam 22 Mar 2008 - 6:35

Mardi

Réveillé de bonne heure, on petit déjeune, le buffet est énorme, vous avez de tout (fruits, viennoiseries, oeufs brouillés, au plat, dur, omelettes, crêpes, ...)

On loue une voiture chez Hertz et Franck attaque fort, il reconnaît la nana de l'an dernier, l'embrasse "Ma doudou d'amour comment vas tu ?" ambiance créole.

On va à la Marina de Pointe à Pitre, QG de Carlos de la société atmosphère qui est le plus gros loueur de jet de la gwada avec de nombreuses bases dans toute l'île. Il nous prête un 4x4 et une remorque pour aller chercher le jet de Franck.

On se rend donc dans la ZI de Jarry qui est une immense zone située sur le port le long de la rivière salée qui traverse l'île du nord au sud. Bonne nouvelle un élévateur et 3 gars déchargent les caisses contenant les jets des containers mais mauvaise nouvelle seuls les 3 containers de Marseille sont là, celui de Rouen qui contient le jet de Franck n'est pas là. Une personne de l'organisation (Anthony) nous rassure en disant qu'un camion va nous les livrer mais on se sait pas l'heure. L'attente commence et des Martiniquais présents sur le JCM me reconnaissent et la discussion commence. Midi, toujours pas de jet et on décide d'aller manger un bout chez Anthony qui tient une saladerie juste à coté. En réalité le resto est situé dans un complexe de salle de fitness et on croise de charmante créature, avec Franck on aimerait bien se mettre au sport ! Repas bien sympa accompagné d'une petite despé et en dessert d'un moelleux au chocolat délicieux.

Retour chez le concessionnaire Seadoo, lieu de décaissage des machines et toujours pas la caisse avec Tigrou (ou le zèbre). On crame même à l'ombre ! Enfin vers 15H un camion de la société de Vaitilingon arrive avec 3 jets, on peut décharger et transférer le jet à hôtel.

Une douche à hôtel et rendez vous au bar pour retenter une connexion Internet. On y retrouve le team Lemoine (JP, Cyrille, Angelo, Nadège, André Viaud 3 ème pilote du team et Joaquim son assistant qui va être mon acolyte pendant le week-end). Un invité de marque est présent aussi j’ai nommé Monsieur Franco Dettori en personne, le bar du créole beach va devenir un QG Seadoo le temps d'une course.

Pascal Bariac et JB Botti sont là aussi et bizutage pour JB et surtout grande rigolade quand Bomba lui fait croire qu'il y a des requins et qu'il ne faut pas tomber en panne du côté de la mer des Caraïbes

Les discussions reviennent toujours sur le même sujet : Karujet.

Dîner et dodo : demain on retourne donner un coup de main au team pour décaisser les jets.























Dernière édition par Bezuquet13 le Sam 22 Mar 2008 - 6:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: Re: La Karujet vue par Bézuquet -récit complet-   Sam 22 Mar 2008 - 6:36

Mercredi



Petit dej, les filles prennent une voiture et partent promener pendant que nous retournons filer un coup de main aux copains pour décaisser les jets. En arrivant sur place il y a du monde et

chaque équipe s'affaire pour sortir les jets des caisses mais l'élévateur n'est plus là et chacun donne un coup de main à son voisin pour sortir manuellement les jets. C'est ainsi que l'on peut voir l'équipe Pastorello et l'équipe Lemoine travailler ensemble, Lemoine sortant un Ultra d'une caisse ! Ca me plait beaucoup comme ambiance. Cyrille et André partent par la mer et rendez-vous sur la plage de l'hôtel pour les réglages. Franck a déjà son jet sur place, on retourne donc en voiture à hôtel. Après midi de réglages, l'eau et l'air sont très chauds et les machines ne marchent pas aussi bien qu’en métropole, Angelo affine certains réglages et les pilotes sont satisfaits, on n'en fera pas plus, c'est pas le moment de casser quelque chose. Des Ultras passent et repassent devant nous, il me semble reconnaître JB Botti et Brice Lopez. On ramène les jets à hôtel chez un loueur, on est pas les seuls, JP Simonini, Lopez, Navarro et d'autres sont là aussi.

Débriefing apéro. Cyrille propose pour le lendemain (Jeudi) une reconnaissance du site de course en bateau ainsi qu’une balade dans la mangrove suivie d'une découverte de la mer des caraibes au nord de l’île. Bien sur que oui Cyrille !

On apprend qu'il y a une soirée d'ouverture, on va faire un tour. C'est le bordel pour se garer et après le discours de Ravena qui déclare ouvert le championnat du monde 2008 on boit un verre et on se casse. Repas dans un resto avec Cyrille, Nadège, André, Franck, Marion, Stéphanie et moi-même. Dodo.

































Dernière édition par Bezuquet13 le Sam 22 Mar 2008 - 6:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: Re: La Karujet vue par Bézuquet -récit complet-   Sam 22 Mar 2008 - 6:37

Jeudi



Après le petit dej on retrouve Cyrille et Nadège pour la reconnaissance en bateau, et après avoir embarqué le pique nique et les masques de plongée, on part direction le site de Petit Bourg et la plage de Viard. On est sur le plan d'eau des manches de vendredi et dimanche et première constatation ça bouge. Les vagues ne sont pas très grosses mais c'est très cassant, la houle et le clapot mélangés forment une machine à laver pas très engageante, Cyrille conseille André et Franck sur la technique de pilotage mais les 2 amateurs ne sont pas rassurés "PUTAIN ça bouge" !

Apres avoir ramené sur la plage de l’hôtel André et Joaquim, nous voilà partis pour une super balade avec comme guide Cyrille. Il a bossé en Gwada et connait très bien l’île. On commence par la visite de la Marina et du port de Pointe à Pitre puis on remonte la rivière salée qui traverse l’île du nord au sud. La mangrove est omniprésente, on longe les pistes de l'aéroport de Pointe à Pitre mais pas d'avion en vue, dommage c'est impressionnant à voir quand les avions te rasent la tête pour atterrir ! Direction l'îlet Caret qui est un petit bout de sable blanc coincé entre 2 barrières de corail, c'est un petit coin de paradis mais ce jeudi étant férié (mi-carême) pas mal de personnes sont présentes. Après un pique nique, une baignade et un bain de soleil, on repart et notre guide nous propose d'aller découvrir la réserve un peu plus loin sur un autre îlet, l’îlet Fajou. On croise une raie et après s’être émerveillé sur les couleurs de l'eau, je prends masque et tuba pour descendre à la rencontre des étoiles de mer, Marion me suit. Le fond est sableux et les étoiles de mer côtoient des concombres de mer, séance photos et je me rappelle avoir vu une photo de Cyrille avec une étoile sur la tête, je prends la même pose. L'heure avance et il nous faut rentrer, il ne faut pas oublier de s'inscrire et de passer au contrôle technique ! On est quand même un peu là pour une course !!! Retour donc à hôtel en passant par la marina, les pilotes récupèrent leur machines et rejoignent le site par la mer, avec Marion on fait le trajet en voiture. Ca va beaucoup plus vite qu'à Oléron pour les inscriptions. Tout est OK, les machines sont au parc fermé. Demain c'est le grand jour et la première manche est prévue vendredi après midi.

Repas, dodo.


















































































Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: Re: La Karujet vue par Bézuquet -récit complet-   Sam 22 Mar 2008 - 6:41

Vendredi



Nous y voilà c’est le jour J, cette après midi, première manche entre Gosier et Viard (4T et 90 km pour les pros et 2 T et 45 km pour les amateurs.) Apres le petit dej départ pour Petit Bourg et la plage de Viard pour les derniers préparatifs. On sort les machines du parc fermé mais comme on n’a qu’une remorque on pose chaque fois 2 jets sur une palette pour récupérer la remorque vide, (l’année prochaine il faut mettre des chariots démonté dans les caisses !!!). Le jet de Franck démarre mal, on pense d’abord à la batterie mais c’est le câble d’alimentation qui est cassé (souvenir du séjour dans l’eau à Oléron, le câble est pourri ! ) mais pas d’affolement Angelo nous trouve ça chez ses amis Espagnol Muchas Gracias los amigos.

Briefing pilotes, la tension monte, mise à l’eau et départ pour Gosier en convoi. Les assistants reprennent les voitures direction Gosier par la route, une bonne demi heure après, tout ce beau monde se retrouve à Gosier pour un petit repas sympathique.

Un dernier briefing sur la plage, l’ambiance est tendue mais la musique de la sono détend l’atmosphère. Il fait très chaud, la course s’annonce magnifique, les meilleurs pilotes sont présents, on regrettera juste l’absence de Franky Zapata et du Corse François Médori.

Les amateurs ouvrent le bal, un geste d’encouragement pour mes amis martiniquais et le départ est donné. Première conclusion les Ultras sont devant mais ils sont très représentés et on compte sur les doigts de la main les RXT et Yam SHO.

Voilà le moment du départ du championnat du monde : avec Marion on s’occupe de tenir Franck. Au coup de pistolet tout ce monde s’élance sur les machines et voilà c’est parti pour 4T de 22.5 km soit 90 km.

Premier tour et Cyrille passe en tête suivi de JB Botti, Brice Lopez, Vincent Thomas et Nico Rius 5.

2 ème tour : Cyrille ravitaille le premier, l’équipe est bien rodée, ça se passe nickel. Cyrille repart largement en tête. Le balai des ravitaillements continue et Cyrille boucle son 3 ème tour, et derrière on a toujours le même ordre : Botti, Lopez, Thomas, Rius et ce sera l’ordre d’arrivée, mais Botti prendra une pénalité pour bouée manquée et se classera 10 ème.

44 pilotes engagés, 35 classés, Bomba se classe 27, il a souffert dans ces conditions difficiles mais la course est longue (plus de 500 km au total) et ce n’était que la première manche.

Les pilotes doivent retourner par la mer au paddock de Viard encore une petite quinzaine de km. Le jet de Cyrille a un support moteur de cassé (il a du envoyer !!!) pas de souci Angelo répare et on décide de faire appel aux assistants pour ramener les jets car André Viaud souffre des vertèbres. C’est donc une image surréaliste de JPL sur le #9, Bomba sur son Tigrou et moi-même sur l’RXT d’André qui repart de la plage de Gosier en direction de Viard. On rigole bien surtout quand avec JP on enfourne la même vague et qu’on perd nos lunettes en même temps. Arrivé à Viard on sort les machines, Angelo et JP doivent réaligner le moteur suite à la casse du support avant, ils finiront tard dans la nuit. Pour ma part il suffit juste de changer les bougies (candela en Italien) et les bobines car au retour le jet ne tournait pas rond. Les filles ravitaillent en pizza les mécanos et retour à l’hôtel pour un dodo bien mérité. Demain tour de l’île et grosse organisation pour les équipes d’assistants.





































Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: Re: La Karujet vue par Bézuquet -récit complet-   Sam 22 Mar 2008 - 6:42

Samedi



Après une courte mais reposante nuit de sommeil, 6H00 c’est le réveil. La journée s’annonce longue et éprouvante pour tous (+200 km de course et beaucoup de km aussi en voiture pour les équipes d’assistance, aujourd’hui c’est le tour de l’île). Petit déj à 6h30, les journalistes titrent Lemoine l’intouchable, ça y est ils parlent de Cyrille maintenant qu’il a montré qu’il était là et bien là. 7h00 rendez vous à la station service pour refaire le plein des bidons d’essence avec JP et Angelo et le fourgon. On arrive aux paddocks, l’effervescence anime les teams et première constatation Le Mac a définitivement abandonné. Pour tout vous dire il avait cassé sa machine juste quelques jours avant le début de la course et c’est sur un Ultra récupéré sur place qu’il s’est présenté vendredi au départ de la première manche !

Briefing et mise à l’eau des machines mais un orage vient perturber le balai des quads à la mise à l’eau et tout ce petit monde se retrouve sous la tente du briefing pour se mettre à l’abri. Une demi heure de retard pour le convoi qui va emmener les pilotes de la plage de Viard au départ de la 2 ème étape entre Baie Mahault et Pointe noire, 65 km en passant par la rivière salée. André Viaud prendra la sage décision de ne pas prendre le départ, il souffre de plusieurs vertèbres déplacées et son jet ne tourne pas rond.

Une fois les pilotes partis, Marion et moi, suivis du fourgon avec JP et Angelo, d’André et Joaquim, (ils ne seront pas de trop pour cette étape marathon !), on prend la route de la traversée pour rejoindre l’arrivée de cette manche à Point Noire. Le trajet nous fait découvrir une végétation luxuriante.

Nous voici à Pointe Noire où il y a déjà du monde (assistants et de nombreux spectateurs). Je retrouve Philippe et Sophie d’Oléron Jet Shop ainsi que le père de Sophie et Benoît son frère. J’en profite pour leur dire encore une fois Merci pour tout. J’ai aussi embauché Hervé plus connu sur le net sous le pseudo Hsdforever pour nous filer un coup de main. Les premiers jets ne se font pas trop attendre et qui est en tête ? Un jet rouge et blanc ! Un seadoo ? Oui c’est bien Cyrille qui arrive en tête suivi de Marc Beltrame du team Pastorello, JB Botti 3, Martin 4, Rius 5, Simonini 6. J’attends Bomba, c’était son étape et il voulait faire un truc. Les pilotes arrivent et toujours pas de Franck, je ne dis rien mais l’inquiétude gagne. JB Botti me dit qu’il était super bien au départ. Le voilà il arrive, il beach le jet sur la plage et je vois tout de suite qu’il souffre ! « Franck ça va ? » « Putain j’ai mal » répond Franck. Il était devant Cyrille sur la ligne droite menant à la hole shot quand une vague a eu raison de la machine et du pilote. Franck est remonté sur son jet avec l’aide de JM Doukhi et a pu finir l’étape. Après un passage chez le doc sur place c’est l’ambulance qui va le rapatrier sur l’hôpital de Pointe à Pitre pour des examens complémentaires. Bravo Franck tu t'es fait plaisir et c'est bien là l'essentiel, même si l'aventure s'arrête un peu trop tôt ! Marion suivra en voiture quant à moi je reste sur place au service de Cyrille. Angelo s’affaire déjà sur le jet, la direction a un problème et il faut changer le câble. Un petit repas nous est servi sur place. Maintenant c’est l’heure de s’organiser pour la 3 ème étape entre Pointe Noire et Viard, 112 km avec un ravitaillement à Rivière Sens. JP et Angelo reste sur place et après avoir mis les bidons d’essence dans le camion prévu à cet effet, nous partons avec André et Joaquim pour être en place au ravitaillement. La route de bord de mer est magnifique et je profite du trajet pour envoyer en métropole les résultats du matin par SMS. Arrivés sur place la zone de ravitaillement est très sécurisée, bracelet et tee shirt d’assistant sont obligatoires. On récupère nos bidons ainsi que ceux d’Alain Martin. Tout est prêt, le reste de l’équipe restée à Pointe Noire nous annonce que le départ ne va pas tarder à être donné. J’ai le temps de prendre un bain, j’ai une entaille sous la plante des pieds qui me fait souffrir, en plus du sable se met dedans et donc le bain sera tout bénéfique.

Un coup de fil nous annonce que le départ est donné, on est prêt. Cyrille arrive le premier, je m’occupe de mettre les 30 litres d’essence dans le réservoir, tout se passe comme prévu, bien joué les copains (André, Joaquim, Benoit, Philippe) ! Mais à peine le temps de poser les bidons qu’Alain Martin arrive, il n’a personne pour le ravitailler et il nous a demandé de l’aide car il lui aurait fallu beacher, partir en courant au camion d’essence pour aller chercher ses bidons et ravitailler tout seul ! C’est donc naturellement que l’équipe lui file un coup de main. Alain repart et le balai des ravitaillements continu mais on voit Cyrille revenir, merde ! « Le jet prend l’eau » on ouvre rapidement le compartiment moteur et Cyrille et Benoit trouve rapidement la durite percée, c’est celle de l’intercooler et là avec une rapidité incroyable Benoit répare. Cyrille repart mais il a des doutes qu’une bobine d’allumage n’aie prise l’eau ! Malheureusement il avait raison une bobine a grillé, ce n’est pas grave mais encore faut il en avoir une en secours et nous n’en avons pas ! JP et Angelo se trouvent à 3/4 heure de route. On cherche de partout et finalement c’est un plaisancier qui passait par là qui dépanne Cyrille, comme quoi il suffit d’un détail parfois. Cyrille peut repartir et marquer des points. Quand à notre équipe de choc, il ne faut pas trainer car normalement il y a une 4 ème étape en fin d’après midi au départ de Viard. André, Joaquim et moi-même entamons une course contre la montre pour être à Viard en temps et en heure pour ravitailler Cyrille et faire le départ. Après pas mal de péripéties avec notre Jeep nous finissons en courant avec Joaquim en portant les bidons d’essence, André et la Jeep étant bloqués dans les embouteillages. Arrivés sur la plage on prend note du classement de cette étape remportée par JB Botti devant Martin, Pastorello et Simonini. Cyrille arrive, on a gagné notre pari. Cyrille peut repartir, mais finalement cette 4 ème étape est reportée au lendemain matin, trop de retard accumulé tout au long de la journée ! On remonte le jet sur la remorque, Cyrille est toujours en tête au classement général malgré ses déboires de l’après midi, bravo Cyrille et bravo à tout le Team. Angelo fait la révision du jet pendant que nous nous occupons du jet d’André qui veut repartir demain. Changement des bougies et bobines, essais, ça fonctionne, si les cervicales le permettent André prendra le départ demain.

Franck et Marion auront passé l’après midi complète à l’hôpital, verdict luxation au niveau du sternum et épaule en vrac.

On rentre à l’hôtel pour un repos bien mérité après avoir bu une paire de demi au bar de la Créole Beach.

Demain dimanche dernier jour de course mais 3 étapes dont une boucle de 120 km qui s’annonce terrible !































Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: Re: La Karujet vue par Bézuquet -récit complet-   Sam 22 Mar 2008 - 6:44

Dimanche



C’est déjà le dernier jour de course mais la journée s’annonce longue et rude pour les pilotes : 3 manches sont prévues aujourd’hui, la dernière manche du samedi ayant été reportée à dimanche.

Même rituel que d’habitude : lever 6h00, petit déj 6h30 et départ 7h00. Franck, Marion et Stéphanie viendront un peu plus tard, Franck ressent les coups de sa chute de la veille mais ça ne va pas plus mal.

Arrivée sur les paddocks : Angelo s’affère sur le jet de Cyrille pour vérifier que tout est OK, le trim ne fonctionne plus et il nous faut changer le câble en urgence. Chaque team bichonne les machines pendant que les pilotes se font bichonner dans la tente des médecins (massages, pansements sur les mains pour protéger les plaies, …).

Briefing. Je croise Cyrille à la sortie du briefing, « le trim fonctionne » « nickel merci, génial » répond le pilote. Mise à l’eau des machines et le départ de la 4ème manche est donné (celle du samedi). Aller/retour Viard/Petit Havre 33 km, Cyrille gagne devant JP Simonini, Rodriguez 3, Prayas 4, Botti 5.

Tout va bien pour Cyrille qui conforte son avance au général, il va falloir gérer sur la longue et difficile 5ème manche, 2T de 31.5 km soit 63 km pour les amateurs et 4T soit 126 km pour les pros dans une mer défoncée et très cassante pour les machines et les pilotes. Cyrille doit assurer et gérer sa course, ce n’est pas le moment de casser ! Premier tour il passe dans les 10, il n’avait pas pris un super départ. Fin du 2ème tour, le ravitaillement se passe très bien et il a remonté quelques places. 3ème passage, ça va toujours et devant c’est JB Pastorello qui mène, Botti très bien placé jusqu’à maintenant, n’apparait plus dans le groupe de tête. Fin du 4ème tour et fin de la manche, prés de 2h15 qu’ils sont partis, bravo et félicitations à Pasto qui gagne une des plus dures manches du week end, Simonini, Martin, Lemoine complètent l’arrivée.

Il est 14h30 à la fin de cette manche et le départ de la 6ème et dernière étape est très proche. On ressort le jet et Angelo se met tout de suite dessus pour vérifier qu’il n’y ait pas de problème, on refait le plein d’essence et ça peut repartir. Nous y voilà, la 6ème et dernière manche du week end va partir. André prend le départ de cette ultime manche comme il avait pris le départ de la 4ème ce matin. Le départ se passe dans des conditions assez difficiles pour les teneurs, les vagues cassent sur la ligne de départ. Ca y est c’est parti pour 40 minutes 1T. Rius prend la tête de la course, les fans exultent sur la plage, mais JB Pastorello 2ème pour le moment lui mène la vie dure et le dépassera même dans les bouées situées juste devant la plage. C’est de la folie, les pilotes font le spectacle. Cyrille doit finir pour être sacré champion du monde, il ne prendra aucun risque dans cette dernière manche. Pasto est toujours en tête sous le drapeau blanc mais dans ce dernier tour il perd la plaque de son Ultra et tombe, Rius repasse en tête. Cette mésaventure privera Jean Bruno d’un podium largement mérité, la course est cruelle parfois. Je profite de ce moment pour féliciter le team Pastorello pour leur sympathie et leur gentillesse, Marc Beltrame et Jean Bruno Pastorello ont été présents dans toutes les manches de cette Karujet et leur classement ne reflète pas les performances du week end, je leur dit bravo. Le classement à l’arrivée de cette dernière manche donne Rius 1, Thomas 2, Lopez 3, Martin 4, Simonini 5. Cyrille attendra Nico juste avant la ligne, histoire de faire une arrivée spectaculaire et de faire un tour de moins. C’est gagné ! Le champion du monde de Rallye Jet 2008 s’appelle Cyrille Lemoine. Sur la plage le vainqueur est assailli par les journalistes de la presse écrite et de la TV (RFO) qui sollicitent le nouveau champion du monde et les pilotes des places d’honneur. Sur le podium Cyrille est rejoint par 2 Corses, Jean Pierre Simonini et Jean Baptiste Botti, belle performance du Marseillais Alain Martin qui finira 4ème de cette Karujet 2008.

Félicitations à Cyrille le pilote, Angelo son mécano, Jean Paul son papa team manager, Nadège sa copine et aussi à ses assistants du week end Joaquim, André, Benoit, Christian, à Marion et Stéphanie pour l’intendance. Sur une course comme la Karujet qui est très longue ( 500 km en 2.5 jours) et très dure, l’organisation doit être parfaite et la course peut se gagner ou se perdre sur un détail.

Un grand bravo à mon ami Fred Bouny qui termine 2ème en atmo sur un 15F F2 en amateur. J’ai eu l’occasion aussi de rencontrer plusieurs internautes de Martinique et ce fut un grand plaisir de discuter avec eux « les yeux dans les yeux » !

Voilà cette Karujet 2008 prend fin, les paddocks se vident peu à peu. Nous retournons à l’hôtel pour prendre une bonne douche. La soirée continuera au bar de la créole Beach avec champagne et de nombreux invités suivi d’un repas dans un resto de la marina de Pointe à Pitre mais je ne rentrerai pas dans les détails !

Demain lundi il faut récupérer les jets et refaire les caisses pour ramener les jets en métropole.























































































































































Dernière édition par Bezuquet13 le Sam 22 Mar 2008 - 8:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: Re: La Karujet vue par Bézuquet -récit complet-   Sam 22 Mar 2008 - 6:46

Lundi 3 mars



Au réveil les bulles de champagnes pétillent toujours devant mes yeux. C’est le réveil des lendemains de victoire, je suis toujours sur mon petit nuage. Après le petit déjeuner, c’est le départ pour Jarry la très grande zone industrielle de Pointe à Pitre. Il faut décharger le jet de Franck qui est dans le fourgon et aller chercher ceux d’André et Cyrille qui se trouvent à Viard. On s’organise tout en lisant les journaux locaux, Cyrille fait la une bien sur. Ca sent vraiment la fin, les équipes s’affairent pour remettre les jets en caisse pour le long voyage qui les attend. Comme pour le décaissage l’entraide règne entre les teams pour remettre les jets en caisse. L’heure passe, les nombreuses averses perturbent la journée. Marion nous ravitaille de succulentes pizzas, on se pose à l’abri d’un l’atelier pour manger. Voilà 15H la dernière caisse se ferme, on retourne à l’hôtel sous la pluie, journée bien triste. Je passerai la fin d’après midi à Saint François chez un pote récemment installé en Gwada, mais vous en saurez un peu plus dans quelques semaines en lisant un mag de jet.

Retour en soirée pour retrouver l’hôtel et diner avec les copains dans un resto super sympa de la marina. Voilà demain il faut faire les valises, c’est le retour en métropole.













Mardi 4 mars



Dernier réveil et dernier petit déj, il fait un temps splendide, ça ne nous motive pas à partir mais il faut bien.

Dans la matinée on arrivera même à se connecter à internet, on s’empresse de lire les posts sur la Karujet. On s’aperçoit que certains ont suivi la dernière manche en direct sur la radio RFO, trop bon. Vers 11h00 c’est toute l’équipe qui se retrouve pour boire un dernier verre au bar de la créole Beach. Dernier petit bain dans les eaux turquoises de l’océan suivi d’un plouf dans la piscine, il faut aller prendre la douche et boucler la valise. Repas dans le resto les pieds dans l’eau de l’hôtel, il faut y aller, au revoir aux copains, certains partiront plus tard dans la soirée, d’autres reste encore 2 jours. Ce n’est qu’un au revoir, on va se revoir très bientôt. La navette nous transfère jusqu’à l’aéroport. Enregistrement des bagages effectué, on tombe sur Nicolas Rius en personne qui accompagne 2 personnes de son équipe, on refait la course, Nico est égal à lui même, déçu de son Ultra et de sa performance sur la course. Il sera peut être à Oléron. Voilà on embarque et on quitte cette magnifique terre Guadeloupe mais c’est promis on reviendra un jour, en 2009 ? J’espère bien. Dans l’avion, je quitte le short pour enfilé un jeans, il gèle à Paris. Dernier ti punch dans l’avion et repas. On va essayer de dormir un peu pour passer le temps mais le retour va être long quand même. Pas envie de rentrer mais les meilleures choses ont une fin.













































Mercredi 5 mars



Après une nuit agitée et un petit déj servi dans l’avion c’est la descente sur Orly, il fait 0°. 7h00 on atterri, nous voilà de nouveau sur le sol de notre vieille France. On récupère les bagages et dans les couloirs de l’aéroport je m’empresse de trouver le marchand de journaux, le nouveau Jet Waves est sorti hier. Dehors il fait soleil mais il fait froid, dire qu’il y a 12h00 il faisait 30°. Le taxi nous ramène chez Franck on s’assoupi plus ou moins. Bienvenue chez les cht’is le retour. Déchargement des photos, connexion internet, sieste, on repart qu’en fin d’après midi. Franck nous accompagne à la gare TGV, c’est le moment des adieux, le cœur se pince, la Corse c’est dans moins de 2 mois. Voilà on embarque et c’est la descente sur Avignon. Arrivée vers 23h00, le mistral souffle à + de 120 km/h, c’est la météo la plus désagréable qu’on pouvait avoir. On rentre dans notre maison, les enfants dorment mais on se précipite sur eux pour les embrasser, ils dorment bien et même si j’avais voulu qu’ils se réveillent il faudra bien que j’attende demain. Demain ? Il faut retourner bosser. Pas envie du tout mais bon je n’ai pas le choix.

Voilà comment s’est passée ma Karujet, je remercie encore une fois Franck Roussel et Marion pour tout. C’est grâce à eux si je suis allé en gwada. MERCI.

Merci aussi au team Lemoine, André Viaud le 3ème pilote, Joaquim son assistant, Jean Paul Lemoine, Angelo le top mécano, Nadège et bien sur Cyrille pour sa sympathie et pour nous avoir servi de guide pendant le séjour, encore bravo et félicitations pour ta victoire.



Ce compte rendu arrive à sa fin, il manque juste un BONUS, surprise !
Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
Bezuquet13
El Vice Presidente
El Vice Presidente
avatar

Age : 45
Ville: : TARASCON (13)
Votre Mise a l'eau : : La Méditerranée
MACHINE: : STX 15F

MessageSujet: Re: La Karujet vue par Bézuquet -récit complet-   Sam 22 Mar 2008 - 6:49

BONUS


Week end du 16 et 17 mars 2007


15 jours que la course est finie ! J’ai encore des images pleins les yeux et les souvenirs m’envahissent, mais c’est terminé ! Non pas tout à fait car la concession Lemoine organise un week end pour fêter la victoire de Cyrille.


Samedi

Samedi 8h30 avec mon ami Exojet nous voilà partis pour Lyon. Après un repas chez Natcho avec Anoa nous continuons notre route en direction d’Anse. On réserve une chambre d’hôtel car il n’est pas question de reprendre la route ce soir et demain des essais sont prévus à la vallée bleue.

Arrivée sur place Cyrille est déjà en train de signer des autographes sur des tee shirts édition spéciale « Champion du monde de Rallye Jet ». Je rencontre des connaissances et on passe l’après midi à refaire le monde du jet et à refaire les courses (mdr). Le bar est tenu par la sympathique équipe de LPR et JP veille à ce qu’il ne manque rien. Le champagne coulera à flot jusqu’à tard dans la soirée.

La fin de la soirée se terminera par un resto avec des membres du club de la vallée bleue « Jet Force ». On a fait la connaissance de Dominique le roi de la quenelle, j’en ris encore (mdr !).






























Dimanche

La nuit fut courte, même quand le Bézu se couche tard , il se réveille tôt ! En plus j’avais le nouveau Hydrojet à lire mais monsieur Stéphane n’aime pas la lumière. Heureusement qu’il y avait un grand prix de F1 à la TV. Donc après une bonne douche et un succulent petit déjeuner, nous voilà repartis à la concession, où on retrouve JP qui fait le ménage des cadavres de bouteilles. Jean Michel et son collègue de la concession LPR arrivent pour préparer les 3 jets prévus pour les essais, 1 RXT-X, 1 RXP-X, 1 Ultra 250X. Une fois le plein des jets effectué, et sur un Ultra réservoir vide ça fait mal 83 litres pour 120 €, on mange un bout vite fait et nous voilà partis pour la vallée bleue. Après une petite heure de route nous sommes sur place et première constatation le site est magnifique mais aujourd’hui le gris du ciel a remplacé le bleu, il fait pas beau. On s’équipe (merci Fred « Anoa » pour le prêt des combis) , on met à l’eau et c’est parti. Stéphane prend l’RXT-X, j’essaye de le suivre avec l’RXP-X puis avec l’Ultra mais Stéphane va vraiment trop vite. Le temps se n’arrange pas, pire même il pleut et il fait froid, les courageux qui veulent essayer les machines sont rares. C’est bon pour nous, on en a assez et on se change rapidement pour se réchauffer. La pluie s’arrête et les essais continuent mais il est l’heure pour nous de rentrer.


























































Crédits Photos : Arnaud Christian, Arno & Astrid (Club Jet Force)

Bravo encore une fois à Cyrille pour sa victoire. Et un grand merci à Jean Paul et Cyrille Lemoine ainsi qu’aux personnes de la concession (Jean-Michel, et ses collègues dont je ne me souviens plus les noms) pour ce week-end. Merci aussi au club de la vallée bleue Jet Force pour leur sympathie et leur accueil, il y a vraiment des vedettes dans ce club.

Cette fois la Karujet 2008 est bel et bien terminée, il restera des souvenirs inoubliables, des images pleins la tête et les fous rires me feront encore rire longtemps.

Tout ceci grâce à Franck et Marion Roussel , alors je dirai tout simplement, Merci.


Christian ARNAUD (Bézuquet) Mars 2008.
Revenir en haut Aller en bas
http://jetski.topgoo.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Karujet vue par Bézuquet -récit complet-   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Karujet vue par Bézuquet -récit complet-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Karujet vue par Bézuquet -récit complet-
» La Karujet vue par Bézuquet
» Karujet 2009
» Karujet 2008
» Bézuquette : ma Karujet à moi !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JET COTE BLEUE :: GENERAL :: COMPETITIONS-
Sauter vers: